Pourquoi suivre une formation hygiène et sécurité alimentaire ?

Comme nous le savons , si vous travaillez dans la restauration, ou que vous souhaitez vous réorienter vers les métiers liés à l’alimentation, vous devez prendre le temps de suivre une formation en hygiène et sécurité alimentaire. Cette formation ne va que vous procurer des bénéfices. Cet article va vous donner les différentes raisons de suivre une formation hygiène et sécurité alimentaire et de connaître aussi ce qu’est la méthode HACCP. De cette manière, vous pourriez avoir la certitude de l’importance de ce type de formation. 

Quels sont les avantages de la formation hygiène alimentaire par la CCI

Une formation hygiène et sécurité alimentaire peut vous permettre  aussi de profiter à de nombreux avantages. Déjà, ayant effectué un stage, vous allez bénéficier d’une attestation obligatoire sur le territoire français. Il s’agit d’un document qui prouve votre engagement dans la sécurité alimentaire de votre établissement, si vous êtes restaurateur par exemple. De cette manière, vos clients pourront profiter d’une garantie des conditions d’hygiène irréprochables. Celle-ci peut aussi vous assurer une évolution dans votre métier. En suivant une formation en hygiène alimentaire, vous n’aurez pas beaucoup de mal à gérer les risques sanitaires qui pourront se manifester dans votre activité. C’est aussi une excellente manière d’adapter vos pratiques avec les différentes spécificités de votre activité. Et en cas de problème, ce qui peut malheureusement arriver, vous serez capable de réagir rapidement et de manière efficace, dans le respect des diverses normes en vigueur. C’est une formation qui va aussi vous aider dans la mise en place de votre PMS (plan de maîtrise sanitaire). Ce dernier rassemble les différentes procédures et documents qui sont nécessaires pour tracer vos procédures de ménage, de contrôle des chambres froides, ou encore du respect des visites d’entretien des installations. Le fait de suivre une formation en hygiène et sécurité alimentaire positionne votre établissement parmi les établissements en règle, au moment des contrôles sanitaires. En effet, il est toujours important de bien être préparé et organisé pour pouvoir aussi être réactif lorsque les services d’hygiène vous rendent visite. En gros, une formation hygiène et sécurité alimentaire ne sera pas utile pour vous en tant que restaurateur. Il s’agit également d’une obligation.  

A lire en complément : Les attraits de la box fromage et ses saveurs uniques

Qui est concerné par l’HACCP ? 

Le règlement de la commission européenne portant la référence 852/2004 et intitulé les Bonnes Pratiques d’Hygiène (BPH), permet de déterminer les différents établissements et personnel concernés par l’HACCP formation. L’HACCP concerne généralement les personnes ainsi que les entreprises qui manipule les denrées alimentaires dans toutes les étapes de la chaine alimentaire. Ces étapes comprennent le processus de fabrication des matières premières, la transformation de celles- ci, leur livraison ainsi que leur stockage. Ce sont des établissements comme : les fermes et auberges, la restauration traditionnelle, les restaurants des hôtels et des clubs de vacances, les enseignes de la restauration rapide, les cafétérias libres services, les cafétérias des stations- services, les salons de thé, les traiteurs qui proposent des places assises ou de mange- debout, les camions pizzas, food trucks, bars, restaurants, ainsi que les associations qui font  aussi des repas à intervalles réguliers. Certains établissements ne sont toutefois pas concernés. Dans la majorité des cas, ce sont des établissements qui ne proposent des repas qu’occasionnellement, ou qui ne proposent que des repas peu consistants ou à but non commercial. Parmi les établissements exemptés il y a les chambres et tables d’hôtes, les charcutiers, le boulangers, les pâtissiers, les poissonniers, les bouchers, les hôtels et bureaux qui servent seulement des petits déjeuners, les magasins qui possèdent quelques mange- debout, les chefs de cuisine à domicile, les traiteurs n’ayant pas de place fixe, ainsi que le rayon traiteur des Grandes et Moyennes Surfaces. 

Comment accéder à la formation à l’hygiène alimentaire ?

La sécurité sanitaire est un sujet qui n’est pas du tout à négliger. Non seulement elle est importante, mais elle est également stratégique. C’est pourquoi, aujourd’hui, il existe même une obligation légale de mettre en place une organisation qui consiste à déterminer la garantie de l’hygiène et la sécurité alimentaire tout le long des étapes de la transformation des aliments. En effet, la législation exige aux exploitants du secteur alimentaire, de mettre en place, d’appliquer, mais aussi de maintenir certaines procédures permanentes qui se basent sur les principes HACCP relatifs à l’hygiène des denrées alimentaires. Si vous avez comme projet de vendre des jus de fruits frais, des encas dans un restaurant par exemple, vous avez besoin d’acquérir une formation hygiène alimentaire. C’est une obligation qui a été déclaré depuis le 1er octobre 2012. Ce type de stage doit comporter l’enseignement des principes HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point), c’est pour cette raison qu’on l’appelle de même formation HACCP. Etant conforme à l’arrêté du 05/10/2011 du Ministère de l’Agriculture, légalement une formation HACCP dure 14 heures, réparties sur deux jours. 

A voir aussi : Découvrez les incontournables de la scène culinaire : salons, festivals et concours à ne pas manquer

Quelles sont les conditions d’inscription à la formation hygiène alimentaire ?

L’accès à la formation HACCP ne demande pas de prérequis en général. Toutes personnes, qui souhaitent se lancer dans une activité liée à la restauration commerciale peuvent très bien y participer. Par ailleurs, si vous ne parlez pas le français, il est recommandé de vérifier d’abord, si la formation HACCP, est disponible dans votre langue. C’est ce que vous devez faire avant d’entamer la procédure d’inscription. Il est à noter qu’il existe aussi certaines personnes qui peuvent être dispensées de formation en hygiène et sécurité alimentaire :

  • Un entrepreneur possédant un diplôme mention « Restauration » qui figure parmi la liste établie par l’arrêté du 25 novembre 2011. Cela peut être des diplômes comme le CAP, le BEP ou encore de BTS en cuisine. 
  • Une personne qui possède une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans une entreprise qui œuvre dans le secteur alimentaire comme gestionnaire ou exploitant.

Il est également bon de connaître que les structures qui sont autorisées à dispenser cette formation en hygiène et sécurité alimentaire sont les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), ainsi que les organismes qui sont reconnus auprès du préfet de région, conformément à l’article L.6351- 1 du Code de travail.  

à voir