Les spécialités culinaires chinoises les plus célèbres

Lorsque vous vous lancez dans un voyage en Chine, vous serez inévitablement séduit par les spécialités culinaires chinoises les plus célèbres. De Pékin à Shanghai, en passant par la province du Sichuan, chaque région offre une palette de saveurs uniques. Ne manquez pas l’occasion de déguster des plats emblématiques pour une expérience culinaire inoubliable.

Le classique porc aigre-doux

Le porc aigre-doux est un mets classique de la cuisine chinoise. Il est délicieusement équilibré entre le sucré et le salé. Probablement originaire de la région de Shanghai. Ce plat consiste en des morceaux de porc marinés et frits jusqu’à obtenir une texture croustillante à l’extérieur tout en restant tendres à l’intérieur. Les morceaux de viande sont ensuite associés à une sauce rouge vif à la saveur aigre-douce et agrémentée de légumes tels que des carottes, du poivron vert et des oignons.

A lire aussi : Les attraits de la box fromage et ses saveurs uniques

Le délicieux riz cantonais

Le riz cantonais, une recette à la fois délicieuse et facile à préparer. Il détient une riche histoire. Il trône sur les cartes des restaurants chinois en France, mais son origine ne se trouve pas à Canton, malgré son nom. Dans les années 1950, ce terme a fait son apparition lors de la migration d’une importante population chinoise en France.

Ces nouveaux arrivants ont créé des plats mélangeant les saveurs chinoises et européennes, donnant naissance au « riz cantonais ». Cette préparation consiste en un sauté de riz avec des œufs, des légumes, du jambon, et parfois des crevettes, agrémentés de sauce soja pour sa teinte brun caractéristique.

A lire aussi : Quels verres à whisky choisir pour sublimer votre expérience ?

L’historique Tofu Ma Po

Le Tofu Ma Po, une icône de la cuisine sichuanaise en Chine avec une histoire de plus d’un siècle.

Le terme « Ma » évoque une saveur épicée et piquante due à la poudre de poivre. C’est un ingrédient commun de la région. La préparation comprend :

  • Du tofu mariné dans une sauce relevée à base de douban (pâte de fèves fermentées et de piment)
  • De douchi (haricots noirs fermentés)
  • De viande hachée
  • Le tout garni de bœuf et d’oignons verts hachés

Le nom « Ma Po » est un hommage à Chen Po, une femme qui dirigeait une entreprise de tofu. Malgré les moqueries, elle a baptisé son plat « Tofu Ma Po ». L’origine de ce mets remonte à la dynastie Qing en 1644, devenant particulièrement populaire après la Seconde Guerre mondiale.

Le traditionnel ravioli vapeur

Originaires de la province chinoise du Henan, les raviolis chinois, aussi appelés dumplings, sont une spécialité traditionnelle. Ils se distinguent par leurs différentes méthodes de cuisson.

Pour la pâte, on mélange simplement de la farine et de l’eau chaude. Quant à la garniture, elle comprend de la viande, du chou chinois, de la coriandre, de la ciboulette, du gingembre et de l’huile de sésame. L’ensemble est mixé et déposé au centre de la pâte avant d’être plié en forme de demi-lune.

Servis avec une sauce composée de vinaigre et de sauce soja, les raviolis chinois ont une histoire vieille de 1800 ans. Une histoire qui remonte à ZHANG Zhongjing, un médecin qui les a créés pour nourrir et réchauffer des gens affamés lors d’un hiver glacial.

à voir